Cours de Musique Chinoise – Guqin

La cithare qin

La cithare qin ou guqin 古琴 est l’un des plus anciens instruments chinois à cordes pincées. Mentionnée dès le VIIè siècle av. J.C. dans le Canon des poèmes 詩經, la pratique du qin s’est étendue des couches populaires à la cour impériale, de la noblesse aristocratique aux classes cultivées pour devenir, dès l’époque de Confucius, l’un des instruments privilégiés des lettrés.
D’une grande richesse émotionnelle, la musique du qin allie dans un jeu subtil les forces complémentaires du plein et du vide. Les mélodies font le plus souvent allusion à des descriptions de la nature, une vision métaphorique qui s’exprime jusque dans la gestuelle de l’interprète.

Contenu de l’enseignement

Ouverts à tous sur inscription, les enseignements reposent sur la maîtrise progressive de la pratique du qin (techniques de jeu et tablature) à travers l’apprentissage de morceaux traditionnels (le cas échéant accompagnés du chant) et la connaissance de l’esthétique des lettrés et des différentes écoles au cours du temps.
Regroupés en deux niveaux (débutant et avancé), les apprenants bénéficient de 24 séances de 2 heures de cours collectif hebdomadaire durant l’année universitaire.

Le professeur

Diplômée de l’Institut national des Arts de Taiwan, Li-Yu You commence sa carrière de soliste professionnelle à l’âge de 25 ans. Disciple de grands citharistes tels Yu-Qin Sun et Han-Tsong Ge, elle donne régulièrement des concerts à Taïwan et à l’étranger (Allemagne, Australie, Espagne, Corée, Hong Kong, Norvège, Portugal, Suisse…). En France, où elle vit depuis une dizaine d’années, elle a été la première cithariste à se produire sous la Coupole de l’Institut de France pour la cérémonie d’investiture du célèbre peintre M. Chu Teh-chun.
Résolument engagée dans la préservation d’une tradition vivante, elle enseigne actuellement à l’Université d’Artois et à l’Université Paris 7 Denis Diderot. Elle poursuit également des recherches à l’Université Paris-Sorbonne sur les pratiques de la cithare chinoise à l’époque des Tang (618-907).